Teramer, boutique algues microalgues
Nouveau ! Découvrez le flux d'infos continu sur la Spiruline Algosophette ! (RSS 2.0) Le seul flux RSS mondial 100% Spiruline est sur Algosophette !
Accueil > Spiruline Vs Sida et VIH|    Retour

Spiruline Vs Sida et VIH

 Une très sérieuse étude scientifique datant de 1996 a démontré que de petites quantités d'extrait de spiruline permettait de réduire in vitro la réplication virale du VIH et que de plus fortes doses permettaient même d'interrompre complètement la reproduction du VIH, alors que ces fortes doses n'étaient pas toxiques aux cellules humaines !
 
"Malheureusement" pour ces chercheurs, cette découverte coïncida avec l'apparition des trithérapies et depuis lors, les fonds affectés à la recherche contre le sida sont surtout affectés à l'amélioration des trithérapies et à la découverte d'autres produits de cet acabit.
 

Actuellement dans le monde...


Des études complémentaires et ponctuelles ont toutefois été menées sur la spiruline et ont en tout cas permis d'aboutir à la conclusion que cet "alicament" :
- permettrait à tout le moins d'empêcher la pénétration du virus VIH dans la membrane cellulaire,
- est doté de propriétés immunostimulantes particulièrement étonnantes,
- est un formidable vecteur des anti-oxydants en général et du sélénium en particulier et est lui-même riche en vitamines anti-oxydantes et anti-vieillissement,
- est constitué de 60 à 70% de protéines et est très pauvre en lipides (idéal pour faire de la musculation!),
- a des effets anticancéreux,
-  bref, est une vraie star, au même titre que le sélénium.
 
Mais faute de fonds suffisants, il n'a pas (encore ?) été possible de démontrer sans le moindre doute possible qu'il pouvait effectivement ralentir ou même empêcher l'évolution vers le stade du sida (c'est d'ailleurs la même chose pour le sélénium). Tout ce que l'on dispose à ce jour, ce sont des présomptions, certes, mais des présomptions particulièrement convaincantes malgré tout.
 
Bref, en tant que thérapie complémentaire ou même préalable aux trithérapies, il peut-être intéressant pour les séropos (en particulier ceux qui ne sont pas au stade des trithérapies) de s'interroger très sérieusement sur l'utilisation de cette microalgue bleue qu'est la spiruline (outre bien entendu les anti-oxydants en général et le sélénium en particulier) comme complément alimentaire.
 
Pour ceux que cela intéresse, on en trouve évidemment et sans problème en pharmacie magasins biologique.
 
De nombreuses études permettent de dire que la Spiruline peut bloquer l'évolution du VIH alors est-ce que les industries pharmaceutiques auraient peur qu'une petite algue puisse avoir autant de valeurs thérapeutiques..??
Nous savons que si l'OMS faisait plus d'effort la Spiruline aurait une vraie reconnaissance de ses valeurs thérapeutiques et nutritionelles.


Quelques Liens intéressants:

Vivre avec le vih/sida aujourd'hui :                                               ActUpParis
Tempêtes et spiruline au Burkina Faso :                                  Uniterra
Sida : quelques études très encourageantes 01/09/2006 :  RFI.fr

Actualités et Information :

Le Conseil national du sida conseille d'améliorer le dépistage. Le 23.11.2006

Entre 106.000 et 130.000 personnes étaient porteuses du virus du sida en France fin 2005, mais parmi elles de 18.000 à 61.000 ignoraient leur infection, relève le CNS, regrettant le "retard dans le dépistage et la prise en charge".

Source : www.7sur7.be/hlns/cache/fr/det/art_306162.html

Source : www.radio-canada.ca/nouvelles/societe/2006/11/21/002-sida-rapport-onu.shtml


Lutte contre le Sida : L’intérêt de la spiruline démontré par Aboubacar Siribié.

Le 10 août 2007
 
Après 7 ans d’études à l’Université de Ouagadougou, l’étudiant Aboubacar Siribié a été jugé digne du titre de docteur en médecine, mention Très honorable avec les félicitations du jury. L’étude de sa thèse a porté sur « L’évaluation de la supplémentassion en spiruline sur l’état clinique et biologique des personnes vivant avec le VIH au Burkina Faso ».

La thèse présentée par l’étudiant Aboubacar Siribié, désormais docteur en médecine, est la première partie d’une étude mise en place par le projet Nayagué consacrée à l’apport de la spiruline dans l’alimentation des personnes vivant avec le VIH/SIDA. Depuis quelques années la spiruline, qui fait partie de la famille des algues microscopiques, occupe une place particulière dans la politique nationale de développement sanitaire.

En effet, le Burkina Faso est le premier pays au monde à avoir reconnu la valeur de la spiruline et à en avoir inscrit la production dans ses priorités. Cela démontre la valeur de l’étude réalisée par Aboubacar Siribié dont la pertinence du sujet a été saluée par l’ensemble des membres jury. Réalisées à Bobo-Dioulasso sur une période de 6 mois, les recherches effectuées pour cette étude ont donné des résultats très encourageants en matière de lutte contre le VIH/SIDA.

En effet, à travers les différents tests qui ont étés menés sur les patients, il a été démontré que l’utilisation de la spiruline chez les personnes vivant avec le VIH/SIDA a un impact positif. En effet, au titre des conclusions de cette étude, il a été observé un gain de poids chez les patients sous spiruline. Il est ressorti également de l’étude que la spiruline semble avoir un effet sur le maintien des lymphocytes CD4.

Aussi, les tests effectués sur les patients sous spiruline ont révélé l’absence d’effets secondaires sur les fonctions hépatique, rénale, pancréatique et hématologique. La valeur de ces résultats n’étant plus à démontrer, l’étudiant Aboubacar Siribié a tout de même formulé la recommandation de poursuivre à terme cette étude dont la durée complète est de 6 mois.

Aux autorités sanitaires, il a été demandé d’intégrer la spiruline dans la prise en charge nutritionnelle des personnes vivant avec le VIH/SIDA. Pour avoir réalisé cette étude de qualité et digne d’intérêt M. Aboubacar Siribié a été félicité par le jury en plus d’une mention très honorable. Il a été élévé au rang de docteur après avoir prêté le serment d’Hippocrate.

Antoine W. Dabilgou
email : antoine.dabilgou@sidwaya.bf

Sidwaya

Source : http://www.lefaso.net/article.php3?id_article=22738&id_rubrique=4

L'équipe Algosophette®   Sida_Algosophette

administration | Conception technique du site: LokiiyLuxe Design, Montpellier