Teramer, boutique algues microalgues
Nouveau ! Découvrez le flux d'infos continu sur la Spiruline Algosophette ! (RSS 2.0) Le seul flux RSS mondial 100% Spiruline est sur Algosophette !
Accueil > Les nouveautés: choix des catégories > Ecologie > Prêts à couper (presque) tout pendant 3 heures ?|    Retour

Prêts à couper (presque) tout pendant 3 heures ?

Le 7 janvier 2009

Le chauffage électrique est un véritable "gouffre économique et énergétique" s'insurgent les associations écologistes, qui appellent les Français à ne pas utiliser leurs appareils ménagers entre 17h et 20h, pour éviter le recours aux centrales thermiques polluantes. "Il est urgent d'interdire durablement l'expansion du chauffage électrique, qui solidarise inutilement la courbe des températures avec celle de consommations d'électricité" lancent dans un communiqué commun Les collectifs Réseau Action Climat, Sortir du nucléaire, les Amis de la Terre, Agir pour l'environnement, Greenpeace, etc.
 
Ces associations appellent l'Etat, les collectivités locales ainsi que tous les citoyens à participer à une opération "trois heures pour ma planète" en reportant toutes leurs consommations électriques inutiles entre 17h et 20h tous les jours ouvrables de cette semaine de grand froid : panneaux publicitaires lumineux, éclairages de Noël, sèche-linge, lave-linge, ordinateurs, écrans de veille etc.
 


"Le système nucléaire, et les surcapacités qu'il a engendrées, a conduit à une perversion: on a développé le chauffage électrique parce qu'EDF avait des kilowattheures à vendre", explique Greenpeace dans un communiqué mercredi. "Cette situation conduit à une augmentation du recours aux combustibles  fossiles en période de pics", ajoute l'association. En effet, "les centrales  nucléaires produisent en base: elles fournissent une puissance constante, quelle  que soit la demande en électricité, et ne sont pas du tout adaptées aux  variations".
 
En période de grand froid, EDF est contraint d'"allumer ses vieilles  centrales au fioul", très émettrices de gaz à effet de serre. "Résultat: depuis  1990, la part des énergies fossiles (issues du charbon, du gaz ou du pétrole) dans la production d'électricité française a cru de près de 25%", indique Greenpeace. En plus, EDF doit importer de l'électricité produite chez nos voisins européens, en grande majorité à partir de charbon, également très émetteur de CO2, rappelle l'association. Greenpeace appelle la France à investir les 4 milliards du 2e réacteur nucléaire EPR dans l'isolation de l'habitat et dans le développement d'énergies renouvelables.

Source : http://tf1.lci.fr/infos/sciences/environnement/

L'équipe Algosophette®   energie-edf-algosophette

administration | Conception technique du site: LokiiyLuxe Design, Montpellier