Teramer, boutique algues microalgues
Nouveau ! Découvrez le flux d'infos continu sur la Spiruline Algosophette ! (RSS 2.0) Le seul flux RSS mondial 100% Spiruline est sur Algosophette !
Accueil > Les nouveautés: choix des catégories > Spiruline & Algues > La cyanobactérie ARTHROSPIRA PLATENSIS|    Retour

La cyanobactérie ARTHROSPIRA PLATENSIS

La cyanobactérie ARTHROSPIRA PLATENSIS

Que voilà donc un titre bien sérieux allez-vous dire.
C’est vrai, mais le sujet l’est aussi.
Il s’agit du nom donné par les scientifiques à une algue microscopique qui se développe au fond des lacs : la spiruline.
Riche en vitamines A, B12, et E, en minéraux, fer, magnésium, et calcium, elle a aussi une forte teneur en protéines, prés de 60% de sa matière sèche.
L’OMS ne reconnaît pas la spiruline comme étant un médicament (il faudrait dans ce cas qu’elle ait une action précise sur une affection donnée) et pour l’instant elle est considérée comme étant un complément nutritionnel, ce qui est déjà beaucoup, et après tout on ne lui en demande pas plus. L’affaire est cependant très prise au sérieux par, entre autre, l’Agence Spatiale Européenne qui à l’intention de l’utiliser pour les vols habités de longue durée, (de 300 à 400 jours) et la cultiver sur la lune (horizon 2018) et sur mars (horizon 2035) assurant ainsi en partie la survie de l’équipage.
D’après la FAO, (Food and Agricultural Organization) 25000 personnes meurent chaque jour de sous-alimentation où de maladies liées à la sous-alimentation et si les choses restent en l’état, c’est 100 millions de personnes de plus dans le monde qui souffriront de malnutrition d’ici 2015, donc demain.
Un tiers des enfants africains souffre de cette malnutrition et un tiers des enfants de moins de cinq ans ont un retard de croissance (source UNICEF). Comme le recensement de 2005 crédite l’Afrique de 905 millions d’habitants et que les projections pour 2025 annoncent une population de 1,3 milliard, 1/3 de 905 millions étant moins élevé que 1/3 de 1,3 milliard, on réalise la catastrophe qui se prépare, pardon qui va s’amplifier !
Parmi les pays les plus touchés, il y a évidemment, comme toujours et malheureusement la RCA.
J’ai eu l’occasion de visiter, crées par les missions, plusieurs installations artisanales fabricant de la spiruline. Cela nécessite peu de place, peu de moyens financiers, relativement peu de technicité et surtout quatre fois moins d’eau que pour le soja à rendement protéinique équivalent. Dans des bassins en béton de 20 m2 sont reproduits les conditions de vie de la spiruline. Après quelque temps une pâte verdâtre apparaît au fond du bassin. Elle est récoltée, essorée, filtrée, séchée puis réduite en poudre. Distribués gratuitement aux enfants, 2gr quotidiens mélangés à leur modeste bouillie suffisent à leur faire prendre quelques 100 gr par jour me précise cette pharmacienne !
Alors que certains pays, au PIB et au revenu moyen par habitant comparables à ceux de la RCA, comme le Mali, le Niger le Burkina Faso, le Bénin, et au réseau hydrographique parfois nettement moins dense, lancent de vastes fermes expérimentales, la RCA ne fait pas grand chose, délicat euphémisme, pour éradiquer la faim dans son pays.
Personne ne prétend considérer la spiruline comme étant la solution unique et universelle mais les résultats observés, particulièrement probants, mériteraient que le gouvernement centrafricain réagisse et serait bien inspiré de suivre l’exemple de ses pairs.

Source : http://www.msc-assurance.fr/news/pdf/Baumont19.pdf

L'équipe Algosophette® 

administration | Conception technique du site: LokiiyLuxe Design, Montpellier