Teramer, boutique algues microalgues
Nouveau ! Découvrez le flux d'infos continu sur la Spiruline Algosophette ! (RSS 2.0) Le seul flux RSS mondial 100% Spiruline est sur Algosophette !
Accueil > Les nouveautés: choix des catégories > Malnutrition > Somalie : 83 000 enfants en danger de mort|    Retour

Somalie : 83 000 enfants en danger de mort

Le 12 Septembre 2007

© Unicef Somalie 2007
Les taux de malnutrition chez les enfants dépassent le seuil critique. L’Unicef appelle les protagonistes des violences à permettre la montée en puissance des secours.

Une nouvelle enquête nutritionnelle conduite par l’Unicef et ses partenaires révèle que 83 000 enfants du centre et du sud de la Somalie souffrent de malnutrition aiguë, parmi lesquels 13 500, sévèrement malnutris, risquent de mourir.

Enfant souffrant de kwashiorkor causé par la malnutrition sévère, en Somalie. Publié le 12 septembre 2007

[IMG] Kwashiorkor

« Ces enfants, explique Christian Balslev-Olesen, représentant de l’Unicef en Somalie, requièrent notre attention si l’on veut qu’ils survivent. En outre, nous redoutons de voir ces chiffres encore augmenter en raison des conflits internes, de l’accès limité aux secours dans ces zones, de l’insécurité alimentaire et de la dépression économique qu’elles connaissent ».

La malnutrition n’est pas un phénomène nouveau en Somalie. Suite à la guerre civile née en décembre 1990 et qui ne s’est jamais réellement tue depuis, une famine avait, en 1992, tué un quart des enfants somaliens. Mais des niveaux aussi critiques, dans une région considérée comme le grenier à blé du pays, sont alarmants. De fait, une enquête précédente menée en mai 2007 dans le Milieu et Bas Shabelle (région qui borde la capitale, Mogadiscio) indiquait déjà que 17% des enfants de moins de cinq ans souffraient de malnutrition aiguë (modérée ou sévère), un taux supérieur au seuil d’alerte habituellement reconnu de 15%.

« Les enfants et les familles de cette région ont récemment subi plus d’un clash ou affrontement, explique Christian Balslev-Olesen, et avec la saison des pluies qui approche à grands pas, il est essentiel que les efforts de paix s’intensifient pour s’assurer que l’Unicef et ses partenaires puissent répondre aux besoins nutritionnels immédiats comme à leurs causes sous-jacentes ».

L’Unicef soutient aujourd’hui 60 programmes nutritionnels dans le centre et le sud du pays. Ces centres soignent environ 15 000 enfants malnutris chaque mois. Mais, s’il faut faire monter en puissance ces programmes nutritionnels, l’insécurité risque d’être un obstacle majeur à lever.

Plus d’un habitant sur 10, la plupart des femmes et des enfants, est totalement dépendant de l’aide
« Nous en appelons à toutes les parties au conflit pour établir un climat de paix nous permettant de travailler avec les communautés pour répondre aux besoins vitaux des enfants », insiste Christian Balslev-Olesen.

Le nombre des personnes dépendantes de l’aide humanitaire a cru, de 1 million en janvier dernier à 1,5 million aujourd’hui. La plupart sont des femmes et des enfants.

Lire aussi Trop peu de centres nutritionnels pour les enfants

Source : www.Unicef.fr

L'équipe Algosophette®   Somalie_Algosophette

administration | Conception technique du site: LokiiyLuxe Design, Montpellier