Teramer, boutique algues microalgues
Nouveau ! Découvrez le flux d'infos continu sur la Spiruline Algosophette ! (RSS 2.0) Le seul flux RSS mondial 100% Spiruline est sur Algosophette !
Accueil > Les nouveautés: choix des catégories > Climatologie > Cultures et infrastructures ravagées en Martinique|    Retour

Cultures et infrastructures ravagées en Martinique

Le 18 Août 2007

Dean, le premier cyclone de la saison dans le bassin Atlantique, a déjà balayé la Martinique où il a fait trois morts et six blessés, et privé d'électricité les deux tiers des habitants. Les dégâts matériels sont considérables, et les conséquences pour l'économie de l'île pourraient s'avérer désastreuses. Selon un premier bilan dressé par  le secrétaire d'Etat à l'Outre Mer Christian Estrosi, l'ouragan a détruit la totalité des plantations de bananes martiniquaises, 70% des plantations de canne à sucre et fortement endommagé le réseau électrique et l'habitat précaire de l'île.

Le plus dur est passé pour les habitants de la Martinique, mais la prudence est toujours de mise. Après avoir soufflé jusqu'à 170 km/h, l'ouragan "Dean" s'est éloigné et fait actuellement route vers le Golfe du Mexique. Sur l'île, le niveau de vigilance "violet" a été remplacé vendredi soir par  une alerte grise post-cyclonique, qui  permet aux habitants de sortir tout en observant "la plus extrême prudence dans les déplacements" et sans "gêner les secours". Dès ce passage au "gris", les services de secours, police et gendarmerie étaient déployés dans l'île. En raison de la forte houle cyclonique attendue sur les côtes, Météo-France appelle encore à la prudence.

Le bilan humain était vendredi soir d'une personne décédée - une dame de 90 ans qui a succombé à une crise cardiaque - et de six blessées. Les précipitations ont été particulièrement importantes, toitures et baies vitrées n'ont pas resisté à la violence des vents, tandis que des centaines d'arbres, de poteaux ou de panneaux publicitaires arrachés jonchent des routes impraticables. La police a en outre interpellé 6 personnes qui cambriolaient des commerces à Fort-de-France.

10.000 emplois menacés

Les dégâts matériels sont donc considérables, et les conséquences pour l'économie de l'île pourraient s'avérer désastreuses. Selon un premier bilan dressé par  le secrétaire d'Etat à l'Outre Mer Christian Estrosi, l'ouragan a détruit la totalité des plantations de bananes martiniquaises, 70% des plantations de canne à sucre et fortement endommagé le réseau électrique et l'habitat précaire de l'île. "Les dégâts matériels sont présumés importants dans le centre et le sud de la Martinique. Nous ferons l'inventaire des conséquences économiques, sociales et humaines de ce cyclone. Nous ne laisserons personne sur le bord du chemin", a souligné le secrétaire d'Etat, qui sera sur place samedi. La banane est la principale ressource agricole de l'île, un secteur représentant environ 10.000 emplois pour une population totale de 400.000 habitants.

Le gouvernement a décidé l'envoi de renforts de sécurité civile : sapeurs  pompiers professionnels et 60 pompiers militaires vont être envoyés sur place. Par ailleurs, 30 sapeurs pompiers des Alpes-maritimes ont aussi été dépêché. Enfin, 65 pompiers professionnels de  Guadeloupe partiront dès que possible en Martinique. Le centre opérationnel du secrétariat d'Etat a été activé et un numéro vert, le 0 800 836 019, est mis à disposition des familles pour obtenir des informations. Enfin dans plusieurs communes de l'île, des cellules de crise ont été mises en place et des abris ont été mis à la disposition des populations. La Guadeloupe a elle été moins durement touchée et aucune victime n'y a été  recensée.

Catégorie 3 sur un maximum de 5

"Dean" se dirige maintenant vers le Golfe du Mexique et pourrait toucher, la Jamaïque et la péninsule mexicaine  du Yucatan, ainsi que Cuba, qui a été placé en première phase d'alerte. Certaines projections évoquent cependant l'hypothèse que l'ouragan passe entre le Yucatan et Cuba, frappant la côte texane entre Corpus Christi et Houston, deux centres de raffinage pétrolier, menaçant ainsi les nombreuses infrastructures pétrolières et de gaz naturel de cette région d'où provient un tiers de la production de pétrole américaine. De nombreuses compagnies pétrolières ont évacué leurs employés de leurs plates-formes offshore.

"Dean" est devenu un "cyclone majeur" de catégorie 3 vendredi soir, avec des  vents soufflant à 205 km/h, a annoncé le Centre américain des ouragans (NHC). Il pourrait encore se renforcer au contact des eaux chaudes du  bassin des Caraïbes et passer dans la catégorie 4 (vents de 211 à 249 km/h) dans  les prochaines heures.

Source : http://tf1.lci.fr/infos/sciences/environnement/0,,3523344,00-cultures-infrastructures-ravagees-martinique-.html

L'équipe Algosophette®   Dean_Algosophette

administration | Conception technique du site: LokiiyLuxe Design, Montpellier